Archive for the ‘"aeres"’ Category

CNRS de fin 2005 à fin 2009: il restera seulement alors deux grands instituts, physique -mathématiques et celui de chimie.

octobre 3, 2009

Depuis fin 2005, nous savons comment le CNRS sera traité via ANR, AERES qui était déjà dans les cartons.

Le limogeage en janvier 2006 de l’ancien directeur du CNRS (avec démission solidaire de toute la direction) a été le premier élément visible.

EN 2009, le Conseil scientifique (CS) du CNRS, sous la pression de la direction elle-même pilotée par le ministère, a voté la liste et les intitulés des neuf instituts du CNRS, à savoir : chimie, écologie et environnement, physique, physique nucléaire et physique des particules, sciences biologiques, sciences humaines et sociales, sciences mathématiques et leurs interactions, sciences et technologies de l’information et de l’ingénierie, sciences de l’univers.

Le CS a cependant refusé de voter le Contrat d’objectifs et de moyens et l’a renvoyé à ses auteurs pour réécriture. En effet, ce contrat réorganise le CNRS en transférant aux universités la gestion des UMR et en accentuant le rôle d’agence au détriment de celui d’opérateur de recherche du CNRS.

La rapport de l’AERES sur l’évaluation de l’INSERM est clair: faire un institut des sciences du vivant qui débouche sur « alliance ».Mais la partie biologie du CNRS sera surtout pilotée par l’INSERM.

Le rapport sur l’informatique recommande la création d’une nouvelle agence sur le logiciel qui de fait va se trouver dans les mains de l’INRIA.

La mission du CNRS est le maintien de toutes les disciplines au CNRS. Le CNRS va perdre les thématiques de la biologie et celles de l’informatique bien que la ministre revient périodiquement sur ses déclarations qui annonçaient ce découpage.

En refusant au CNRS un institut des sciences de l’environnement, restreint à « écologie et environnement », le ministère prépare la sortie de cette thématique vers le projet annoncé de consortium INRA CIRAD école d’Agro.

Il ne reste plus qu’à sceller le sort des SHS, pour qui le ministère prévoit, depuis longtemps, une affectation directe dans les universités.

Au CNRS, il restera seulement alors deux grands instituts, physique -mathématiques et celui de chimie.

Publicités

Jean-François Dhainault, président de l’AERES

octobre 3, 2009

Interpellé le 8 janvier 2008 sur la faible quantité d’expertes par rapport au nombre d’experts, Jean-François Dhainault, président de l’AERES (l’Agence nationale créée par la droite musclée pour évaluer la recherche et les chercheurs) répond : « Les femmes en plus de leur métier doivent s’occuper de la maison, des enfants. Elles n’ont donc pas de temps à consacrer à l’AERES ».

Je sais que le mélange des genres n’est pas souhaitable mais je ne peux m’empêcher de rappeler que Le 26 octobre 2007, la justice française a effectué une perquisition au siège de l’association L’Arche de Zoé, qui était également la résidence parisienne du président de l’AERES. Jean-François Dhainaut est le père de Stephanie Dhainaut-Lefebvre, secrétaire générale de l’Arche de zoé et directrice adjointe de Paris Biotech Santé.

Ref: http://blogbernardgensane.blogs.nouvelobs.com/tag/aeres

AERES = rouage de la stratégie de Lisbonne

octobre 3, 2009

Je reprends ici une analyse de Michel Blay, directeur de recherche au CNRS, publiée dans La Vie de la recherche scientifique n° 378, sur l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur.

L’auteur voit dans cette agence « un rouage de la stratégie de Lisbonne ».

Cette « stratégie » (terme à peine guerrier, faut-il le rappeler ?) ne favorise pas une communauté intellectuelle mais vise à mettre en concurrence tous les chercheurs au moyen de techniques managériales. Le dogme néolibéral de la concurrence (libre et non faussée, souvenons nous-en) a pour objectif le « tous contre tous ». Mixhel Blay y voit un glissement de la civilisation vers la barbarie.

évaluation de l’INSERM par AERES en 2008;Conférence de presse 22 sept 2009

septembre 27, 2009


Conférence de presse de rentrée

de l’AERES par Jean-François Dhainaut

(22 septembre 2009)

mardi 22 septembre 2009

A l’occasion de la conférence de presse de rentrée, Jean-François Dhainaut, président de l’AERES, a présenté le rapport d’activité 2008 et a livré un premier bilan d’étape, deux ans après la mise en place de l’AERES.

pour la partie sur l’INSERM:

Rapport_d_activite_AERES-2008 29

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article2955