La société des Amis de l’Humanité juge inadmissible la condamnation de six ouvriers de Continental, par le tribunal de Compiègne, à des peines de trois à cinq mois de prison avec sursis pour le saccage de bureaux de la sous-prefecture, consécutif à la fermeture de l’usine. Cette décision, « pour l’exemple »…

« La société des Amis de l’Humanité juge inadmissible la condamnation de six ouvriers de Continental, par le tribunal de Compiègne, à des peines de trois à cinq mois de prison avec sursis pour le saccage de bureaux de la sous-prefecture, consécutif à la fermeture de l’usine. Cette décision, « pour l’exemple », frappe des salariés qui ont perdu leur travail,qui se sont battus courageusement alors que les patrons qui font valser les emplois au gré de leurs calculs financiers restent intouchables. L’injustice sociale se double d’un désastre moral. La société des Amis de l’Humanité, décide d’inviter à la fête, dans son espace, en solidarité avec les condamnés, les ouvriers, les syndicalistes de Continental, et parmi eux leur délégué Xavier Mathieu. La rencontre aura lieu le samedi 12 septembre, à 16 heures. Elle sera suivie, à 17 heures, d’un débat auquel seront associés, comme prévu, Pierre Piccaretta, de Caterpilar, et trois personnalités de l’Appel des appels : Roland Gori,Serge Portelli, et Philippe Meirieu.

Charles Silvestre
Secrétaire des Amis de l’Humanité
Saint Denis, le 2.9.2009

PS : dans un premier temps, à la suite de propos insultants proférés à l’adresse de Bernard Thibault, le secrétaire général de la CGT, les Amis de l’Huma avaient suspendu l’invitation à la fête de Xavier Mathieu […]
La condamnation par le tribunal de Compiègne et le sens de leur formidable lutte, aujourd’hui, nous amènent à relancer cette invitation à l’adresse des Conti, avec leurs représentants syndicaux dont Xavier Mathieu. »

(fin de citation)

Une curieuse solidarité, après les condamnations. Alors que le contraire avait été fait le 28 août, pendant le délibéré du Tribunal Correctionnel de Compiègne, quelques jours avant la lecture du jugement (intervenue, comme prévu, le 1er septembre).

Quant au débat auquel devait participer Xavier Mathieu, il devient d’après le même programme :

« 17h00 : le psychanalyste, le juge, le professeur, et le militant ouvrier.

L’exploitation d’un résultat électoral n’efface pas les soulèvements du printemps. Roland Gori, Serge Portelli, Philippe Meirieu étaient parmi ceux qui ont lancé l’Appel des appels à relever le défi des « réformes » Sarkozy. Pierre Picarreta, de Caterpillar, syndicalistes, ont été à la tête de grandes luttes ouvrières contre les fermetures d’usines. Ils ont accepté de se rencontrer à la fête de l’Humanité pour échanger leurs expériences et leurs réflexions. En partenariat avec la revue Cassandre Hors Champ. »

Le délégué CGT de Continental Clairoix semble donc s’en trouver toujours exclu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :