16/05/2009-Pécresse appelle à mettre les bouchées doubles

Publié le 16/05/2009 à 12:00 – Modifié le 16/05/2009 à 22:17 Le Point.fr
BLOCAGE DES UNIVERSITÉS – Pécresse appelle à mettre les bouchées doubles

lepoint.fr

Pécresse appelle à mettre les bouchées doubles

Notre objectif commun est que les examens aient lieu avant l’été, sinon les étudiants les plus fragiles, ceux qui doivent travailler l’été, seraient les premières victimes », a indiqué Valérie Pécresse. AFP PHOTOS.
Vos outils

* Imprimez
* Réagissez
* Classez

* Partagez sur Delicious
* Partagez sur Facebook
* Partagez sur Digg
* Partagez sur Wikio
* Partagez sur Twitter
* Partagez sur Blogmarks
* Envoyez à un ami

Sur le même sujet

* BLOCAGE DES FACS Comment Bordeaux III tente de sauver l’année universitaire
* RÉFORME UNIVERSITAIRE L’exécutif joue la carte de la fermeté
* APRÈS QUINZE SEMAINES DE BLOCAGE Comment mettre fin au conflit universitaire ?
* BLOCAGE DES UNIVERSITÉS Pécresse promet des retenues sur salaires

Click here to find out more!

Valérie Pécresse souhaite trouver des solutions « sur mesure » pour la dizaine de facs encore perturbées. « Il faut mettre en place des plans de rattrapage, délocaliser, par exemple, certains cours dans d’autres bâtiments. Il faut mettre les bouchées doubles, car il y a parfois 10 à 12 semaines de cours perturbés. (…) Si nous voulons, et c’est mon objectif, tenir un maximum d’examens avant juillet, il faut avoir davantage d’horaires dans la semaine pour pouvoir rattraper les cours », a fait savoir la ministre de l’Enseignement supérieur samedi sur France Info .

« Je reçois lundi l’ensemble des organisations étudiantes et de parents d’élèves pour les rassurer. Notre objectif commun est que les examens aient lieu avant l’été, sinon les étudiants les plus fragiles, ceux qui doivent travailler l’été, seraient les premières victimes », a indiqué Valérie Pécresse, en reconnaissant que le mouvement dans les universités pouvait s’expliquer par « une barque trop chargée de réformes » qui « a cristallisé les inquiétudes », mais a affirmé qu’on ne pouvait pas « attendre pour réformer ».

« Peut-être, ça faisait beaucoup de réformes en même temps. Et en même temps, est-ce qu’on peut attendre aujourd’hui pour réformer l’université française ? », a-t-elle questionné. La ministre a par ailleurs redit que pour la « dizaine » d’universités encore perturbées, l’objectif était de « tenir les examens avant la fin de l’année » universitaire ». « L’objectif (d’organiser les examens avant l’été) est réalisable si tout le monde y met du sien, mais je serai très ferme. On ne peut pas brader les diplômes 2009. Il faut que ces examens correspondent à des cours réellement dispensés. Il y aura donc un contrôle dans toutes les matières. (…) Ce ne sera peut-être pas possible dans toutes les universités, et il faudra peut-être organiser des examens en septembre dans certaines facs. »

Dans une interview au Figaro parue jeudi, François Fillon a indiqué avoir demandé à Valérie Pécresse d’étudier, « là où la situation est tendue », un « report des examens en septembre et l’organisation des épreuves en dehors de l’enceinte des universités bloquées ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :