repression Mai 2009 St-Etienne

Un climat tendu régnait sur le campus de l’université Jean-Monnet, à Saint-Étienne. Des affrontements entre étudiants pro et antiblocage se sont déroulés tôt mercredi matin, conduisant les services de police à intervenir. Les perturbateurs se sont alors réfugiés dans un des bâtiment de la faculté. Ces évènements sont le fait d’un noyau dur. Lors d’une assemblée générale, mardi après-midi, à laquelle participaient 270 étudiants, quelque 150 d’entre eux ont décidé la reprise du blocage du site. Un accord avait pourtant été trouvé, le 20 avril dernier, entre la présidence et le comité de mobilisation, qui prévoyait, outre la reprise des cours, la concession de deux demi-journées par semaine consacrées à la poursuite de mouvement.

« Ces étudiants ne comprennent pas que le rapport de force s’est inversé et que la majorité des étudiants du campus a décidé de se remettre au travail pour sauver l’année universitaire », fulmine Jean-Luc Foury, chargé de communication de l’université. Mercredi après-midi, peu après 18 heures, les étudiants ont accepté de sortir et se sont soumis à un contrôle d’identité.

31 COMMENTAIRE(S)

pascal 43

Quand on suit pas les AG, on évite de dire des sottises

vendredi 15 mai | 23:24

Il est quand même affolant de lire toutes les c… qui se trouvent sur ce forum : « Les bloqueurs sont des socialo-communistes » équivaut à dire que les antibloqueurs sont des nationalo-fascistes d’extrême droite… aucun des deux n’est vrai, il s’agit de personnes qui ont une opinion divergeante sur une question de fond, question sur laquelle il est indispensable de debattre ! (je rappelle que la France est une démocratie, pour ceux qui l’ont oublié et ne jurent que par Sarko « le bienfaiteur ») les AG sont faites pour ça et par conséquent les décisions qui y sont prises valent pour l’ensemble du corps étudiant. l’ AG de mardi n’a rassemblé que 300 personnes au lieu des plus de 1000 présentes habituellement, si le blocage à été reconduit, il est anormal que des étudiants viennent le contester (je ne suis d’ailleurs pas plus pour que contre le blocage, seulement contre la loi Pécresse), il n’avait qu’à être à l’ AG (au moins tous ceux qui n’avaient rien d’autre à faire que de jouer à la play station !) En tout cas il ne faut s’en prendre qu’au gouvernement qui est sourd sur les revendications du monde universitaire, une réforme est nécessaire tout le monde en est d’accord, mais certainement pas la réforme en cours et pas de cette façon : il faut consulter le monde universtaire et pas seulement des bureaucrates (qui eux ne sont certainement pas de gauche ni du centre…) qui n’y connaissent pas plus à l’université que moi en navigation ! (il suffit de s’inteéesser au parcours universitaire de Pécresse…) Je finis en concluant sur le fait que pour avoir un avis, il faut commencer par connaître le problème de fond, évitons aussi les clichés du groupuscule d’extrême gauche manipulé par Staline (qui est mort par ailleurs).

JP

@solidaires

vendredi 15 mai | 16:11

Où les bloqueurs trouvent-ils leurs légitimités eux qui refusent le vote à bulletin secret. Il est vrai que ce type de scrutin « risquerait » de leur être défavorable. Il est également vrai que ce type de scrutin est l’apanage des dictatures dans lesquelles vivent les peuples opprimés de l’occident libéralocapitaliste.

solidaires

Vive la Chine

vendredi 15 mai | 06:50

Incroyable de lire des commentaires pareils dans un journal français ; mon fils fait partie des bloqueurs et a réussi ses partiels de décembre avec 13 de moyenne, il n’est pas socialo-communiste, mais défend son droit et refuse que les règles du jeu pour accéder au titre de professeur des écoles soient changées alors qu’il touche au but. Je vois que la désinformation est l’apanage de ce forum, mercredi, les soi-disants non-bloqueurs ont été jusqu’à casser des canalisations d’eau, des portes des fenêtres pour pouvoir « étudier ». Les syndicats non bloqueurs de Saint Etienne sont exclusivement des syndicats d’extrême droite ou UMP fac qui comme chacun sait sont les toutous de Sarko. Le […] de commentaires indigents de ce forum, la méconnaissance des problèmes m’oblige à penser que certains feraient mieux de nous faire grâce de leur propos et d’aller vite s’installer dans une dictature quelconque puisque la solution policière et l’application de règles sans débat leur semblent les seules valables.

aud42

En réponse à « qu’on privatise au plus vite »

jeudi 14 mai | 22:26

L’inscription à l’université est loin d’être gratuite… en ce qui me concerne 400 euros l’année, on doit pas avoir la même définition de « gratuité ». Et puis la grève ne se fait pas sans raison non plus, faut arrêter de prendre tous les étudiants pour des glandeurs qui ne pensent qu’à faire sauter les cours. On pense à notre avenir aussi mais des comportements de certains étudiants font que l’on nous met tous dans la même catégorie. La masterisation va amener sur le monde du travail des enseignants moins compétents, c’est ça que vous voulez pour vos enfants ? La privatisation cela signifie des frais exhorbitants et moins d’universités… qui peut se payer un appart sur Paris et une année à 5000 euros ? Pas grand monde or l’éducation se doit d’être accessible à tous. Vive la réforme de l’université !

fuzzy

UMP

jeudi 14 mai | 18:02

A voir la cristallisation des médias autour de ces blocages de facs, c’est à se demander si l’UMP (M. Apparu en tête) n’a pas infiltré les extrémistes bloqueurs.

jaggerone

Espoir !

jeudi 14 mai | 17:44

Espoir que « Sarko » sera « ferme » et ne reculera pas comme le faisait réguliérement l’ancien président Chirac !

BAS

Qu’on privatise au plus vite !

jeudi 14 mai | 16:37

Bravo Fillon et Sarkozy. Il est temps d’être ferme ! Ceux qui ne veulent pas travailler, qu’ils restent à la maison. Et surtout que Sarkozy privatise au plus vite les universités. Si les universités sont payantes, ils vont réfléchir mille fois pour bloquer leurs facs ! C’est la gratuité de l’école qui les encourage à faire la grève pendant des semaines et des semaines !

chris 83

Dictature rouge

jeudi 14 mai | 16:12

La campagne de désinformation et les mensonges des radicaux d’extrême gauche complaisamment rapportés par les médias ont saboté une année d’études. Il y en assez que des minoritaires extrémistes prennent en otages une majorité d’étudiants qui ne demandent qu’à travailler.

beauce

Il fallait faire vite

jeudi 14 mai | 15:20

Dès les premiéres tentatives de blocage il faillait agir et empêcher ces socialo-communistes de nuire. Il faut demander maintenant aux grévistes de payer les dégats.

JP

@jesuistristounet

jeudi 14 mai | 14:17

« Les riches avaient les grandes écoles, »… où ça mène la haine des « riches » ! Bravo la gauche (française, marxistomalthusienne)… même des libéraux (c’est ainsi que vous vous présentez) sont contaminés. Non monsieur. Mon fils « a fait une grande école »… d’ingénieur avec prépa concours et tout et tout… et je ne suis pas riche… j’ai même été « chômeur » pendant 2 ans et j’y ai laissé des plumes et pourtant…Il n’y a pas de fatalité quand on a de la volonté et qu’on ne passe pas son temps à tout attendre des autres et surtout de l’Etat providence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :