crise université Saint-Etienne

http://www.leprogres.fr/fr/permalien/article/1168060/Rive-de-Gier-elles-arretent-la-fac.html

On espère que ça va se débloquer, pour les autres. Mais pour nous, c’est fini ». Lundi, la consultation à Tréfilerie se fera sans elles : Mélanie Baldachino, 20 ans, Saint-Paul-en-Jarez et Amira Ben Salem, 22 ans, Rive-de-Gier, ont tranché : elles arrêtent la fac.

En cause, le blocage. « Paralyser l’université un mois pour faire peur au gouvernement, pourquoi pas. Mais trois mois, c’est trop. Ça craint… ». Trois mois « à la maison, sans rien faire, avec les parents qui s’inquiètent ». Et une reprise des cours qui arrive trop tard. « L’année est foutue. Le blocage nous a démotivées.

Pour tout rattraper, l’emploi du temps est démentiel. Les cours vont déborder en juillet. Pour nous, ce n’est pas possible : on travaille pour financer nos études ».

Mercredi, la goutte d’eau. « CRS, lacrymos, bagarres entre grévistes et non grévistes : c’est nul. Le blocage a été voté par 150 personnes alors qu’on est 7 000 à l’université de Saint-Etienne ». Finie la fac.

Mélanie et Amira vont se tourner vers un BTS. « C’est une école, ce sera plus sérieux. On attend la réponse, on croise les doigts… ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :